Clous vieux et clous neufs pour la fixation de tuiles de bois à Billiat (1336-1337)

Billiat (Ain), 1336-1337

Le château de Billiat, remontant pour partie au XIIIe siècle, fut rasé entre 1603 et 1610. Le compte dressé par le châtelain Hudry de Châtillon, représentant du comte de Savoie dans la châtellenie de Savoie évoque, dans le passage sélectionné, des réparations faites aux toitures du château entre le 30 avril 1336 et le 25 mars 1337. Il est alors question de remplacer une partie des bardeaux formant la couverture de ce bâtiment. Ces bardeaux étaient fixés au moyen de clous de fer, appelés clavins. L’extrait de compte repris ici fait état de l’achat de 50 000 de ces clavins : 40 000 achetés neufs (novi) et 10 000 d’occasion (veteris). Nous constatons ainsi qu’un cinquième des fixations employées sont de seconde main et que le prix de ces dernières (de 48 deniers les 10 000) est 5,8 fois inférieur à celui des clavins neufs (280 deniers les 10 000). Toutefois, si la somme indiquée pour les clavins neufs correspond à un prix d’achat, on peut se demander si les quatre sous donnés pour les clavins « vieux » ne correspond pas au coût de leur redressement et « réadaptation », plus qu’à un prix à proprement parler. (Philippe Bernardi)

Archives départementales de la Côte d’Or, B 7057 (quatrième compte)

Paul Cattin (éd.), Billiat et sa région (Ain) au XIVe siècle d’après les comptes de la châtellenie, Cahiers René de Lucinge, 4e série, N° 32, 1997, p. 189.

Opera castri

In edificiis castri Billiaci factis per litteram domini de mandato quam reddit : Triginta miliariis scindulorum emptis ab Humberto Gentet de Ardone et ejus socio, quolibet miliario sex solidis, duobus denariis gebensibus, in nemore. Quatuordecim denariis gebenensibus datis pro charreagio cujuslibet miliarii a nemore usque ad castrum, et fuerunt implicati in tectis totius castri de novo copertis. Quadraginta milliari clavini novi, empti quolibet milliario duobus solidis, quatuor denariis, et implicati ibidem. Quatuor solidis gebenensibus datis pro decem milliariis clavini veteris dreciati et rehaptatis et implicatis ibidem. Et fuit ibi positum plus de clavino ad majorem securitatem propter impetum ventorum qui consueverunt  ipsa tecta discoperire. […]

Proposition de traduction :

Travaux au château

Pour les travaux du château de Billiat faits selon l’ordre du seigneur qu’il remet : pour 30 milliers de bardeaux achetés d’Humbert Gentet d’Ardon et de son compagnon, à 6 sous, 2 deniers de Genève le millier, dans le bois. Pour 14 deniers de Genève donnés pour le charroi de chaque millier, du bois jusqu’au château, et ils furent employés dans les toits de tout le château, couverts à neuf. Pour 40 milliers de clavins neufs achetés 2 sous, 4 deniers le millier, employés là. Pour 4 sous de Genève donnés pour 10 milliers de vieux clavins, redressés et réadaptés et employés là. Et on a placé là plus de clavins pour une plus grande sûreté à cause de la violence des vents qui ont l’habitude de découvrir ces toits. […]

Thèmes abordés :
– Clous
– Prix du vieux et du neuf
– Réemploi
– Préparation des matériaux récupérés
– Château
– Coût de la récupération


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.