Nicolas Delferrière, Émeline Retournard, “Une stèle romaine remployée dans la construction du donjon médiéval du château de Vignory (Haute-Marne) au XIIe siècle”

Les travaux de restauration et de rénovation récents du donjon médiéval du château de Vignory (Haute-Marne) ont permis la mise au jour d’une stèle funéraire romaine en remploi. Cette dernière en calcaire oolithique avait été utilisée comme bloc de construction au milieu du XIIe siècle, les traces de retailles et de bûchage permettant une adhésion plus efficace du mortier de construction en témoignent. La partie décorée de la stèle, notamment la figuration du défunt de pied en cap, n’était pas visible sur la façade de l’édifice, au niveau du haut du chaînage d’angle puisque le bloc fut inséré horizontalement ; c’est peut-être d’ailleurs à cette étape que la partie supérieure de la stèle fut détruite en raison de la présence très probable d’une niche semi-circulaire ou triangulaire en partie sommitale, ce qui aurait gêné son remploi. En outre, sa face avant a été arasée afin d’obtenir une épaisseur de pierre homogène et faciliter l’emboîtement de la stèle dans l’angle du donjon (dimensions actuelles de la stèle : 1,17 m x 0,66 m x 0,25 m). Ce n’est qu’en voulant changer quelques pierres usées par le temps et qui menaçaient ruine que les ouvriers ont eu la surprise de la voir apparaître en 2010, bien cachée sous le bloc qui la surmontait et qu’elle fut ensuite déposée au musée municipal de Vignory où on peut désormais l’observer dans de bonnes conditions. Les vestiges antiques de Vignory sont assez nombreux, il n’est donc pas étonnant que les hommes du Moyen Âge se soient servis parmi eux à la recherche de matériaux de construction.

Donjon médiéval du château de Vignory avant le début des restaurations en 2009, avec indication en rouge de l’emplacement du remploi de la stèle romaine dans le chaînage d’angle (Cliché libre de droits).

Stèle romaine en remploi dans le chaînage d’angle du donjon du château de Vignory au moment de sa découverte en 2010 (Cliché : Histoire et Patrimoine de Vignory, avec l’aimable autorisation de Julien Marasi).

Bibliographie :

DELFERRIÈRE Nicolas et RETOURNARD Émeline, « Une statuette antique découverte à Vignory (Haute-Marne) ? », Bulletin de la Société de Sciences Naturelles et d’Archéologie de la Haute-Marne, nouvelle série, n° 16, 2017, p. 28-30.

EDME Anne-Laure, « L’art funéraire de la Lingonie romaine », Les Cahiers Haut-Marnais, 278, 2015-3, p. 37-52.

EDME Anne-Laure, Les différents modes d’évocation des défunts chez les Éduens, les Lingons et les Séquanes au Haut-Empire (Ier-IIIe siècles) : de l’épigraphie à la représentation figurée, thèse de doctorat en archéologie sous la direction de D. Vitali et V. Gaggadis-Robin, Université de Bourgogne-Franche-Comté, Dijon, 2018, vol. 1, p. 112 ; vol. 2, p. 48, fig. 82 ; vol. 3, p. 610, Ling-448.

EDME Anne-Laure, « La seconde vie des sculptures antiques : le phénomène de remploi des monuments funéraires dans l’Est de la Gaule (cités des Éduens, des Lingons et des Séquanes », dans Gaggadis-Robin Vassiliki et Larcquier (de) Nicolas (dir.), La sculpture et ses remplois, Actes des IIe rencontres autour de la sculpture romaine, L’atelier du sculpteur 1, Ausonius, Bordeaux, 2019, p. 105-120.

THÉVENARD Jean-Jacques, avec la collaboration de VILLES Alain et NEISS Robert, La Haute-Marne, Carte archéologique de la Gaule, 52/1, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 1996, p. 316 (Vignory).



Citer ce billet
Maxime L'Héritier (2023, 5 juin). Nicolas Delferrière, Émeline Retournard, “Une stèle romaine remployée dans la construction du donjon médiéval du château de Vignory (Haute-Marne) au XIIe siècle” GDR ReMArch. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tlci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.