Séverine Blin, “Remploi d’un mausolée dans une maçonnerie antique, un exemple de récupération durant l’Antiquité (Brumath)”

La fouille d’une habitation romaine découverte dans le centre de l’agglomération antique de Brumath (Brocomagus, capitale de cité des Triboques) a permis de mettre au jour en 2003 les vestiges encore conservés en élévation d’une cave. Datés des années 180-250 ap. J.-C., ils correspondent à la dernière phase d’occupation de cette maison. Les maçonneries de type mixte étaient composées presque exclusivement de remplois : arases de brique constituées d’éléments de toiture (tegulae et imbrices) et moellons issus du débitage de blocs en calcaire blanc.

Figure 1 : Maçonneries en brique et pierre et remplois en cours de démontage, fin du IIe siècle, Brumath 13 place du Château ©Archives SHABE.

Parmi les dizaines de fragments lapidaires utilisés en remploi, on distingue des éléments architecturaux, inscrits ou sculptés, qui constituent un ensemble homogène techniquement (dimensions, matériaux, techniques de taille, etc.) et stylistiquement (motifs et compositions ornementales). Ils correspondent à un mausolée construit au début du Ier siècle et permettent  de restituer son podium surmonté d’un petit édicule dans lequel se tenait l’effigie en ronde-bosse du défunt.

 

Cet exemple témoigne des phénomènes de remploi ou de recyclage des matériaux de construction et de la diversité de leur mise en œuvre durant l’Antiquité. Le démontage complet d’un monument funéraire du Ier siècle en vue de son remploi dès le IIe siècle, constitue, du moins pour l’instant, un exemple relativement rare.

Figure 2 : Photos d’une sélection de fragments et restitution du mausolée en calcaire blanc daté de la première moitié du Ier siècle, Brumath 13 place du Château © Clichés P. Disdier, dessin et DAO S. Blin, AOROC/CNRS-ENS-PSL.

 

Bibliographie :

BLIN, S. « Monuments funéraires et mausolées de Brumath ». In : SCHNITZLER, B. (éd.), Cat. d’exp. Brumath-Brocomagus, capitale de la cité des Triboques. Musées de la Ville de Strasbourg (Strasbourg 2015), p. 211-216.

 

Mots-clés : Monument funéraire, éléments d’architecture, sculpture, inscription, calcaire, terre cuite, habitat, cave, Brumath, Alsace, France.

Pour citer cet article : Séverine Blin, “Remploi d’un mausolée dans une maçonnerie antique, un exemple de récupération durant l’Antiquité (Brumath)”, in GDR ReMArch, 23/11/2020, https://remarch.hypotheses.org/570.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.