Toisé des ouvrages faits à la collégiale Saint-Paul de Lyon (1779)

Lyon, 1779

Dans le cadre des travaux concernant l’agrandissement de l’abside et la «baroquisation» de l’église collégiale Saint-Paul de Lyon, dans les années 1779-1784, le maître-maçon Meunier intervient. Il a récupéré une grande quantité de vieux tufs qu’il utilise pour voûter la nouvelle construction. Il ne précise pas l’origine de ces pierres, mais l’ensemble est facturé 60 livres au chapitre. (Hervé Chopin)

Références :
Archives départ. du Rhône et de la métropole de Lyon, 13G323, pièce n°9 : « toisé des ouvrages que Meunier, maître maçon à Lyon, a fait et fourni la réparation de l’église de Saint-Paul, indépendamment des murs du couvert du chœur ». Inédit.
Chopin (H.), Collégiale Saint-Paul de Lyon (Rhône). Etude des archives relatives à l’église, CERIAH-MH, 2000, p. 49.

Texte
« un millier de vieux tufs employé tant à ladite voûte qu’aux pilastres des piliers, 60 livres ».

Mots-clés :
Collégiale–tuf–destination–voûte-abside-prix-qualité


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.