Laura, Foulquier, “Remploi d’un fragment de chancel dans l’église Sainte-Martine de Pont-du-Château”

Situé à une quinzaine de kilomètres au nord-est de Clermont-Ferrand, l’ancien bourg fortifié de Pont-du-Château est implanté sur une terrasse alluviale dominant la vallée de l’Allier.

L’église Sainte-Martine est le siège d’un prieuré clunisien, attesté dès le milieu du XIe siècle[1]. L’église est composée d’une avant-nef, d’une nef, divisée par quatre travées et bordée de collatéraux, d’un transept et d’une abside semi-circulaire.

Un pilier de chancel est enchâssé au revers de la façade occidentale. Des entrelacs à trois brins dessinent une double rangée de cercles noués et entrelacés, bornés de part et d’autre par un bandeau plat.

 

Bibliographie :

  • Laura FOULQUIER, Déts lapidaires, réutilisations et remplois (Antiquité-haut Moyen Âge). Pour une nouvelle approche de la christianisation et des sanctuaires de lancien diocèse de Clermont au Moyen Âge, 2008.

[1] L. A. CHAIX DE LAVARÈNE, Monumenta pontifica Arverniae decurrentibus IXe, Xe, XIe, XIIe saeculis. Correspondance diplomatique des papes concernant l’Auvergne, Clermont, 1880, p. 38, n° 18 et 19.

Pour citer cet article : Laura, Foulquier, “Remploi d’un fragment de chancel dans l’église Sainte-Martine de Pont-du-Château”, in GDR ReMArch, 10/01/2022, https://remarch.hypotheses.org/654.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.