Arnaud Coutelas, “De la domus de Marcus Tullius au temple de Fortune Auguste (Pompéi) : remploi de moellons”


Détail d’un parement de mur de la cella du temple de Fortune Auguste à Pompéi avec indices de remploi de moellons : vestige d’enduit sur le côté d’un moellon en calcaire (flèche) et reste d’un précédent mortier de maçonnerie autour d’un moellon en ponce (pointillés) (© A. Coutelas, Mission archéologique du Temple de Fortune).

En 1823-1824, les travaux de dégagement des abords du forum de Pompéi ont révélé un temple consacré à la « Fortune Auguste » (Van Andringa 2015). Une inscription précise que ce monument a été construit par un membre de l’aristocratie pompéienne, Marcus Tullius, « solo et peq(unia) sua », c’est-à-dire avec ses fonds et sur un terrain lui appartenant, vraisemblablement autour du changement d’ère.
Une maison (domus) occupait les lieux au préalable. Des vestiges apparaissent sous le podium du temple. Celui-ci possède plusieurs salles de soutènement voûtées et comblées par de la terre et des matériaux de construction. Ce cortège de matériaux est issu de la démolition de la maison, et se caractérise par une relative richesse en fragments de mortiers de maçonnerie, de bétons de sol et d’enduits peints. L’absence de moellons ne surprend pas, ceux-ci ont été récupérés pour la construction des murs du temple. En effet, nombreux sont ceux portant des traces de mortiers antérieurs, notamment d’enduit, et la quasi-totalité des moellons en scorie volcanique rouge (ponce) conservent autour d’eux des vestiges d’un autre mortier de maçonnerie que celui des murs du temple (Coutelas et al. 2017). Marcus Tullius aura donc réemployé les moellons de sa maison pour la construction du temple qu’il a offert à la cité.


Mur nord de la cella du temple de Fortune Auguste à Pompéi (© A. Coutelas, Mission archéologique du Temple de Fortune).

Fiche rédigée par Arnaud COUTELAS, le 16/01/2022

Références
COUTELAS Arnaud, CREISSEN Thomas et VAN ANDRINGA William, avec la collab. de LOISEAU Christophe et VIGOT Anne-Sophie (2017) – “Un chantier pour les dieux : la construction du temple de Fortune Auguste à Pompéi”. In AGUSTA-BOULAROT Sandrine, HUBER Sandrine et VAN ANDRINGA William (dir.) – Quand naissent les dieux : fondation des sanctuaires antiques : Motivations, agents, lieux, « Collection de l’École française de Rome » 534, Rome, 151-172.

VAN ANDRINGA William (2015) – “M. Tullius… aedem Fortunae August(ae) solo et peq(unia) sua, Private foundation and Public Cult in a Roman Colony”, in ANDO Clifford & RÜPKE Jörg (ed.) – Public and Private in Ancient Mediterranean Law and Religion, De Gruyter, 99-113.

Mots-clés :
Temple
Moellons
Pierre
Justification, origine des remplois, remploi antique

Pour citer cet article : Arnaud Coutelas, “De la domus de Marcus Tullius au temple de Fortune Auguste (Pompéi) : remploi de moellons”, in GDR ReMArch, 17/01/2022, https://remarch.hypotheses.org/663.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.