Nelly Pousthomis-Dalle, « Le portail de la basilique funéraire de Saint-Just de Valcabrère (Haute-Garonne) »

Le portail de la basilique funéraire de Saint-Just de Valcabrère, inséré entre deux contreforts sur le flanc nord de la nef et daté de 1200, a fait l’objet d’une étude archéologique et géologique (Foltran, Steimann 2019) qui précise certains points : la partie basse est exclusivement construite en blocs de marbre de grand format, auquel succède un calcaire dit « pierre de Belbèze » pour la partie supérieure, notamment l’arc et ses voussures. Ces deux roches proviennent de Saint-Béat ou de Belbèze, à des distances respectives de 20 et 50 kilomètres en amont et en aval de la vallée de la Garonne, et sont pour partie des remplois de matériaux antiques, ce qui n’est pas le cas des statues monolithes et du tympan qui ont peut-être fait l’objet d’extractions spécifiques dans le bassin carrier de Saint-Béat, ce qui impliquerait l’existence d’une exploitation marbrière médiévale.

FOLTRAN Julien et STEIMANN Ronan, Les portails nord de la basilique Saint-Just de Valcabrère et ouest de la cathédrale Saint-Bertrand de Comminges (31), Rapport d’archéologie du bâti, Hadès Archéologie, 2019, p.7-16 et annexes.

Pour citer cet article : Nelly Pousthomis-Dalle, « Le portail de la basilique funéraire de Saint-Just de Valcabrère (Haute-Garonne) », in GDR ReMArch, 18/01/2022, https://remarch.hypotheses.org/683.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.