Démontage et récupération des pierres d’un mur de maison pour servir à la construction du château de Winchester, 1258.

Winchester, 1258

Le château de Winchester, construit au XIe siècle, a connu diverses campagnes de travaux ultérieures, notamment sous le règne du roi Henri III (1207-1272). Les travaux mentionnés dans le compte de 1258 concernent l’édification d’une « tour au-delà de la prison » (turris ultra prisonam). Pour bâtir cet tour, un mur fut acheté, dont les pierres furent récupérées et acheminées jusqu’au château. C’est dans les dépenses de la semaine du 1 au 7 septembre 1258 que se trouve la mention de l’achat des murs de l’ancienne maison d’Ismayne Aurebur. Cet achat, fait sur ordre de Jean de Gloucester et Alexandre de Westminster, le premier étant maçon et le second charpentier, tous deux maîtres des œuvres du roi, s’explique par les paiements effectués deux semaines plus tard.

Plusieurs ouvriers sont alors rémunérés pour « faire tomber » le mur acheté, séparer les pierres du sable (ou des gravats) avant que ces pierres soient transportées au château. Nous ne sommes pas ici dans le cas d’une autoconsommation mais bien de l’achat d’un bâtiment en vue de son démontage pour en récupérer les pierres, soigneusement triées. (Philippe Bernardi)

National Archives, Londres, E101/491/14

Edité par Howard Montagu Colvin, Building Accounts of King Henry III, Oxford, Clarendon Press, 1971, p. 185-186.

Version numérisée des comptes originaux sur http://aalt.law.uh.edu/AALT7/E101/E101no491/E101no491A/index.htm

 

Texte :
[Septimana in qua fuit] festum Sancti Egidii[1]
[…]
Emptiones
In mangnis veteribus muris de domo que quondam fuit Ismayne Aurebur per [preceptum ?] magistrorum Johannis et Alexandri, IIII marce et dim. […]

Septimana sequens[2]
In stipendiis trium operariorum ad prostenendum murum emptum et dividendum petram a sabulone, II s. III d.
In stipendiis unius operarii ad idem per quatuor dies, VI d.
In stipendiis unius carete ad cariendum eandem petram ad castrum per septimanam, III s. VI d., per diem, VII d.

 

Proposition de traduction :

[La semaine de] la fête de saint Gilles [1-7 septembre 1258]
Achats
Pour les grands vieux murs de la maison qui appartenait à Ismayne Aurebur, par [ordre] de Maîtres Jean et Alexandre, 4 marcs et demi.
[…]

La semaine suivante [15-21 septembre 1258]
Pour les salaires de trois ouvriers abattant le mur acheté et séparant la pierre du sable, 2 s. 3 d.
Pour le salaire d’un ouvrier faisant la même chose pendant 4 jours, 6 d.
Pour la location d’une charrette pour transporter cette pierre au château pendant une semaine, 3 s. 6 d., à raison de 7 deniers par jour.

 

Thèmes abordés :
– Château
– Tri
– Pierre
– Achat de mur en vue de son démontage
– Acteurs
– Récupération programmée
– Transport

[1] 1-7 septembre 1258.
[2] 15-21 septembre 1258.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.