Récupération et remise en œuvre des vitraux de la cathédrale de Troyes (1391-1392)

Troyes, 1391-1392

 

Extrait des Comptes de la fabrique ou de l’œuvre de la cathédrale de Troyes pour l’année 1391-1392. Après l’effondrement d’une partie de la nef de la cathédrale survenu en 1389 et celui de la rose du bras nord du transept, en 1390, des travaux de réfection sont engagés, notamment pour remplacer les verrières. L’extrait proposé montre que les vitraux de la rose du transept nord « comme d’autre » ont été récupérés et conservés dans un lieu désigné comme « la plomberie ». Ces verres furent, en septembre 1391, confiés au verrier Guiot Brisetour (actif à Troyes entre 1375-1376 et 1408 au moins) pour servir à recomposer de nouvelles verrières au prix d’un gros tournois le pied. En septembre 1391, ce que les comptes désignent comme le « verre de l’église » permit à l’artisan de fabriquer 8 verrières, d’un total de 162 pieds. Brisetour reçut pour son travail 13 livres et 10 sous. Les indications chiffrées fournies par le texte donnent au gros tournois la valeur de 20 deniers, soit 1 sou 8 deniers. Il faut ajouter aux 13 livres 10 sous perçus directement par le verrier, les 30 sous de « soudure » acquittés directement par l’église, ce qui donne un prix de 15 livres pour les 162 pieds ou 1 sou 10 deniers environ, par pied.

Si l’on compare ce tarif à ceux pratiqués pour les autres verrières (3 sous 9 deniers à 5 sous) mentionnées comme « tout de sien » – c’est-à-dire pour lesquelles Guiot Brisetour a fourni tous les matériaux nécessaires – nous observons que la récupération des verres permet de réaliser l’importance de l’économie réalisée grâce au remploi. (Philippe Bernardi)

 

Bibliothèque nationale : Latin 9111 [Nouveau fonds latin], fol. 153v°

Publication partielle dans Stephen Murray, Building Troyes cathedral. The Late Gothic Campaigns, Bloomington & Indianapolis, Indiana University Press, 1986 [1ère éd. 1945], p. 134-135.

Document original numérisé consultable sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10033020f/f305.item

 

Texte :

Facon de verrieres

A Guiot Brisetour, verrier, au quel a esté marchandé de mectre en œuvre certain verre tant blanc comme de coulours qui estoit en diverses pieces en la plomberie tant de cellui du grant O cheu comme d’autre et en faire verrieres pour mectre en la ramee nueuve, parmi ce qu’il aura I gros tournois du pié et l’en li livrera soldure du quel il a livré VIII verrieres contenans VIIIxx piez en septembre CCC IIIIxx XI qui valent audit fuer XIII £ X s.

A lui pour soldure a lui baillee pour les verrieres qu’il a faictes du verre de l’eglise XXX s.[1]

Audit Guiot qui le jeudi après la Toussaint M CCC IIIIxx XI, IXe jour de novembre, a livrees XVIII verrieres mesurees en la presence mess. Pierre Darbois et d’autres contenent IIIc piez de verre tout du sien dont les XVI sont es deux grans paroiz de la dicte ramee et les deux ou pignon devant lequel est bouche de donnes au fuer de III s. IX d. pour pié valent LVI £ V s. t.

A lui pour IIII verrieres blanches a bouillons mises es formes de pierre au pris que dessus contenent LXVI piez font XII £ VI s. VI d.

Item a lui pour autres verrieres ouvrees es quelles est l’ymage Nostre Dame e Malvet Paaillon contenent XXXIII piez le pié V s. valent VIII £ V s.

Pour le vin de la marchandise et le vin aux varles a eulx donne a plusieurs foiz qu’il ont apporte les dites verrieres a l’eglise. XII s. VI d.

 

Thèmes évoqués :
– Verre
– Verrières
– Stockage
– Cathédrale
– Comparaison de prix du neuf et du vieux

[1] Les passages en italique n’ont pas été transcrits par Stephen Murray sans doute en partie du fait de leur difficulté d’interprétation.



Citer ce billet
Maxime L'Héritier (2022, 3 avril). Récupération et remise en œuvre des vitraux de la cathédrale de Troyes (1391-1392). GDR ReMArch. Consulté le 14 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tlbo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.