Extrait du traité d’agronomie Le théâtre d’agriculture et mesnage des champs d’Olivier de Serres, publié en 1600

Le Pradel, 1600

Extrait du traité d’agronomie Le théâtre d’agriculture et mesnage des champs écrit par Olivier de Serres et dans lequel ce dernier livre, entre autres, la recette d’un ciment de fontainier utilisant des « tuiles vieilles ».

Olivier de Serres, Le théâtre d’agriculture et mesnage des champs, [1600], rééd. Arles, Actes Sud, 1996, p. 1085.

Texte
Et à ce que nostre père-de-famille ne se mette en peine d’envoyer loin cercher des cimens pour sa fontaine (selon que la farfanterie des fontainiers en tienne chères les receptes, ne les donnans que rarement, et encores sous promesse de ne les publier), je lui monstrerai le moyen de faire composer en sa présence, les deux cimens susdicts. Pour le ciment chaud, est requis bolus, caillou de rivière, verre, escume de fer des mareschaux, autant de l’un que de l’autre, tuilles vieux, ou à leur défaut des nouveaux, en telle quantité, seul, que de toutes les choses susdictes ensemble : tout cela sera mis en poudre subtile, sassée à travers d’un bluteau, et meslé ensemble. Puis de poix-rexine, sera mise fondre, le double du poids des choses sus-dictes, dans un pot de fer, sur feu de charbon, avec un peu d’huile, plutost de nois que d’autre, et de graisse quelle que soit ; et lors que cela bouillira, jetterés dedans les poudres susdictes petit à petit, en les meslant et remuant sans cesser, jusqu’à ce que verrés avec la spatule, cela filer comme térébentine, et s’endurcir promptement dans l’eau, y en ayant jetté une goutte pour essai. Lors osté du feu, sera le tout versé dans une terrine vernie, y ayant au fons un peu d’eau, pour engarder que la matière ne s’y attache, où soudainement s’affermira, comme métal, que garderés pour provision.

Thèmes évoqués :
– Tuileau
– Fer
– Ciment de fontainier
– Qualité du matériau de récupération
– Recyclage